Désenfumage mécanique : pourquoi le choisir ?

Comment fonctionne le désenfumage mécanique ?

Principe

Le désenfumage mécanique est basé sur le principe d’aspiration forcée des fumées et des gaz chauds. Le système comprend des ventilateurs d’extraction qui sont activés en cas d’incendie. Ces ventilateurs aspirent la fumée, la canalisent à travers un réseau de conduits de désenfumage et la rejettent à l’extérieur du bâtiment.

Extraction et amenée d’air

Le système de désenfumage mécanique inclut l’extraction et l’amenée d’air pour garantir une bonne évacuation des fumées et faciliter l’intervention des pompiers en cas d’incendie. 

L’amenée d’air permet de compenser l’extraction et maintenir une pression stable à l’intérieur du bâtiment. Ces amenées d’air peuvent être naturelles, via des ouvertures spécifiques, ou mécaniques, grâce à des ventilateurs de soufflage.

Débit d’air

La disposition correcte des bouches d’amenée d’air est essentielle pour assurer un balayage efficace du volume concerné et ainsi faciliter l’évacuation des fumées.

Surpression

En complément de l’extraction, le système peut également mettre en surpression relative les espaces à protéger des fumées. Cela empêche la propagation des fumées vers ces zones en créant une barrière d’air.

Commande

Le système est généralement contrôlé par des détecteurs de fumée et peut être activé manuellement ou automatiquement.

Maintenance et contrôle des systèmes de désenfumage mécanique

Le contrôle et la maintenance des systèmes de désenfumage permettent d’assurer leur bon fonctionnement en cas d’urgence. L’entretien courant des éléments mécaniques et électriques doit être effectué en conformité avec les prescriptions des constructeurs. 

  • La maintenance préventive vise à garantir le bon fonctionnement des installations en contrôlant régulièrement leur état et en effectuant les réparations nécessaires avant qu’un problème ne survienne,
  • La maintenance corrective, quant à elle, intervient lorsqu’une défaillance est constatée, afin de rétablir le fonctionnement du système.

La périodicité de ces interventions doit être respectée, avec au minimum une vérification annuelle par un technicien qualifié. Les obligations légales de maintenance varient en fonction du type d’établissement (ERP, IGH, etc.) et de la nature du système de désenfumage (naturel ou mécanique).

Dispositif de désenfumage : ERP et réglementation

En matière de désenfumage, les Établissements Recevant du Public (ERP) sont soumis à une réglementation stricte, le but étant d’assurer la sécurité des personnes en cas d’incendie.

Les articles DF 1 à DF 10 du Règlement de Sécurité contre l’Incendie Relatif aux ERP détaillent les obligations en ce qui concerne le désenfumage.

Selon la réglementation IT 246, le désenfumage par tirage mécanique est envisageable si la superficie atteint certains seuils :

  • Plus de 100m² en sous-sol,
  • 300m² en rez-de-chaussée et en étage,
  • Plus de 100m² sans ouverture sur l’extérieur.

Il est aussi à noter que le Règlement Européen des Produits de Construction (RPC) 305/2011 couvre les volets de désenfumage, qui doivent être certifiés conformes selon EN12101-8 et respecter les normes NF-S 61-937-1 et NF-S 61-937-10.

Application dans les escaliers et autres locaux

L’application du désenfumage mécanique dans des escaliers et autres locaux est soumise à certaines spécificités. Les escaliers, en particulier, sont souvent soumis à une réglementation spécifique qui interdit l’extraction mécanique des fumées. Il est donc primordial d’adapter le système de désenfumage aux caractéristiques de chaque local.

Pour les autres locaux, l’efficacité du désenfumage mécanique repose sur une bonne coordination de plusieurs éléments comme la superficie du local, la disposition des bouches d’extraction et d’amenée d’air ou encore la mise en surpression relative.

Dans tous les cas, le respect de la réglementation en vigueur est impératif pour assurer la sécurité de tous.

Questions fréquemment posées

Quelle est la différence entre un désenfumage naturel et mécanique ?

Le désenfumage naturel utilise le principe de convection thermique pour évacuer la fumée et les gaz chauds à travers des ouvertures prévues à cet effet, comme des exutoires de toiture ou des ouvrants en façade. Il ne nécessite pas d’énergie mécanique et dépend des conditions climatiques.

Le désenfumage mécanique, en revanche, utilise des ventilateurs pour aspirer et évacuer la fumée et les gaz chauds à travers un système de conduits. Il est plus rapide et efficace, indépendant des conditions climatiques, et est particulièrement utile dans les bâtiments sans ouvertures et dans des locaux commerciaux en pied d’immeuble.

Sources :

venti-concept.com/desenfumage-mecanique

infoprotection.fr